lundi 23 mars 2015

Miniworld Lyon




MiniWorld Lyon ouvrira finalement ses portes 
le jeudi 30 juin 2016.

Ce projet français de création d'un parc d'attraction au 1/87 comme Miniatur Wunderland et Loxx Berlin en Allemagne a débuté il y a un an et les créateurs pensaient pouvoir ouvrir en décembre 2014, puis décembre 2015.

Retrouvez les parcs allemands au 1/87:
     

     

  
L'aménagement initial était prévu dans une aile de l'usine TASE à Vaux en Velin à Lyon,
sur une surface de 1700 m2.

 

L'installation a alors paru très onéreuse en terme d'investissement. N'étant pas propriétaires, ses créateurs avaient à charge l'aménagement lourd comme la rénovation des façades et la mise aux normes pour l'accueil du public sur 3 niveaux.

Il est apparu qu'il serait plus intéressant de l'installer dans "Le Carré de Soie"

  
Le Carré de Soie est un centre commercial qui a plus de 5 millions de visiteurs par an et un cinéma Pathé qui attire plus de 1 million de spectateurs par an.


Il possède aussi un Pôle Transport en commun avec Métro et Tramway ainsi qu'une navette aéroport, un parking de 1800 places gratuites


 Informations données par le site Aiguillages 
en vidéo- Avril 2015


Retrouvez l'explication avec des images de leurs réalisations
sur cette vidéo:



En Attendant l'ouverture de Miniworld Lyon, 
le jeudi 30 juin 2016
Découvrez cette vidéo pour les voeux 2016





Découvrez aussi la vidéo d'EuroNews 
sur la Fête des Lumières à Miniworld Lyon
en cliquant ici ou sur la vidéo


Grâce à cette opération, le projet qui devait s'inscrire sur une superficie de 1.700 m2 va passer à 3.300 m2. L'investissement qui aurait dû aller dans l'aménagement de l'ancienne usine va permettre d'investir dans de nouveaux mondes au 1/87.



En mai 2015 seront terminés les 3 univers en construction (Montagne, campagne, ville). Les créateurs vont anticiper la seconde étape qui sera la réalisation de Lyon et sa région.....

Le déménagement est prévu pour l'été 2015 dans le Pôle de Commerces et de Loisirs du "Carré de Soie"















Voici quelques images en attendant son ouverture...























Vidéo de France 3 Rhônes Alpes d'avril 2015


Quelques chiffres:

Source: Le Progrès de Lyon

- 900.000 Euros de fonds privés, augmentés de 3 millions d'euros d'emprunts bancaires

- 15 salariés et 32 bénévoles

- 3300 m2 prévus

- 100 mètres de long, 11 mètres de profondeur, jusqu'à 4 mètres de hauteur.

- Le tout à l'échelle 1/87: 7.000 Arbres, 200 kms de câbles, environ 40.000 personnages, 100 boutons d'animations, plus de 20.000 lumières gérées individuellement, près de 200 voitures, 80 trains, etc



Vivement le 1er Décembre 2015......





Revue de presse du journal "Le progrès" du 11/05/2015

Parc d’attractions. C’est un monde imaginaire et miniature qui est en train de se créer : une ville complète, mais aussi la montagne avec le barrage jurassien du Vouglans et la Campagne. Avec un prodigieux sens du détail et beaucoup d’humour, MiniWorld Lyon anime et illumine des tableaux de vie tout en mouvement. Il ouvrira ses portes en décembre au Carré de Soie, à Vaulx en Velin (Région Lyonnaise en France)


Dans l’atelier de Vaulx en Velin, le maquettiste termine les derniers essais de la Centrale Nucléaire : même en taille réduite, elle doit fumer, comme une vraie. Pas très loin, la grande roue tourne et brille. A ses pieds, 4000 minuscules personnages peuplent la fête foraine d’exquises scènes de vie. La visite de ces mondes imaginaires est captivante :
Chaque tableau fourmille de détails : l’école compte ainsi 200 petits élèves qui recréent 40 saynètes pittoresque.


Aujourd’hui près de 75% des décors sont achevés. « Ce sont des univers fictifs mais cohérents. Pour que cela fonctionne, il faut créer des décors réalistes où le public se retrouve. Tout bouge et tout prend vie, et on va créer de l’interactivité : les visiteurs pourront animer eux-mêmes certaines scènes. On travaille beaucoup sur les lumières : le jour, la nuit, les levers et couchers de soleil. Tout doit être un spectacle » explique Jean Marc Harthé, directeur des Mondes Miniatures. C’est lui qui a la lourde tâche d’assurer que tout fonctionne et soit en mouvement.


« L’ambition, c’est de toujours créer des choses nouvelles et susciter l’intérêt »

Le parc d’attractions doit ouvrir ses portes en décembre, dans les anciens locaux de Jardiland au Carré de Soie avec déjà 350m 2 de décors. Juste à côté dans les ateliers, le travail se poursuivra.


Richard Richarté, le fondateur et PDG de MiniWorld, s’est donné pour ambition de recréer l’agglomération lyonnaise. Le défi est immense, et Richard Richarté se donne 7 ans pour réinventer la vie lyonnaise au 1/87 : « Les ateliers seront sur place et les visiteurs pourront nous voir travailler. L’ambition, c’est de toujours créer des choses nouvelles et susciter l’intérêt » dit-il.
Laurence LOISON

Repères
Investissement :
3,5 millions d’euros. Tout est financé par des fonds privés. Aucune subvention. Le financement participatif sur Ulule a permis de rassembler 150 donateurs minipropriétaires et de récolter près de 40.00 euros.
Emplois :
15 salariés aujourd‘hui . Sur leur contrat, leur métier est libellé : « Constructeur de monde »
Surface :
350m2 de décors dans un local de 3700 m 2 au Carré de Soie.
Réalisations :
3 mondes imaginaires sont déjà construits à 75% : la ville imaginaire, la montagne (notamment le barrage jurassien du Voulgans) Il faudra ensuite 7 ans pour reproduire à l’échelle 1/87 l’agglomération lyonnaise
Tarif : 
Le prix d’entrée sera fixé en moyenne à 9,60€


Le chiffre : 130.000
C’est le nombre de visiteurs espérés pour 2016, avec un développement progressif au fil du temps. MiniWorld veut devenir le plus grand parc d’attractions miniatures de France. « Dans 4 ans on espère embauché 100 salariés » affirme Richard Richarté. Dès l’ouverture, MiniwWorld accueillera 350 m2 de décors, un atelier de travail, un restaurant. 


Le parc d’attractions espère attirer des groupes scolaires en proposant des animations pédagogiques sur le développement durable. « A partir des miniatures, nous allons proposer des ateliers éducatifs sur l’énergie en montrant comment fonctionne une centrale nucléaire, un barrage, des panneaux solaires, des éoliennes. Nous avons créé un groupe de travail avec des enseignants pour réfléchir au contenu » précise Romain Granier, directeur du développement.










Autres expositions au 1/87


>>> Cliquez ici <<<






Découvrez aussi sur ce blog,

 des marques au 1/87,


>>>  Cliquez ici  <<<



des dioramas au 1/87, 


>>>  Cliquez ici <<<




des séries au 1/87, 
 


>>>  Cliquez ici <<<

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire